Identification d'une variante génétique protectrice contre le COVID-19

14 janvier 2022  —  Non classé

En plus de la vieillesse et de certaines maladies sous-jacentes, la génétique peut avoir une influence sur le fait d’être gravement touché ou non par la COVID-19. Des études antérieures portant principalement sur des personnes d’origine européenne ont révélé que les personnes porteuses d’un segment particulier d’ADN courent 20 % moins de risques de développer une forme critique de la COVID-19. Ce segment d’ADN code pour des gènes du système immunitaire et est hérité des Néandertaliens chez environ la moitié des personnes hors d’Afrique.

Cet article est reproduit du La Salle de Presse.

Cet article est reproduit du La Salle de Presse.