Le virage vert de McGill se poursuit

16 janvier 2018  —  Montréal

McGill s’est fixé l’objectif ambitieux de devenir carboneutre d’ici 2040.

Afin d’y parvenir, l’Université devra améliorer considérablement l’efficacité énergétique de son parc immobilier, à lui seul responsable pour plus de 60 % des gaz à effet de serre (GES) émis par l’Université.

Le remplacement des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation de plusieurs édifices est prévu. D’importants travaux de rénovation et d’entretien seront menés sur les plus anciens bâtiments du campus du centre-ville afin d’en réduire la consommation énergétique.

Cet article est reproduit du La Salle de Presse.

Cet article est reproduit du La Salle de Presse.