Largest-ever gift to McGill’s School of Continuing Studies will establish unique professional development program for members of marginalized groups

August 16, 2022  — 
SHARE +
Share this:

La version française de cet article se trouve ci-dessous

McGill University’s School of Continuing Studies is launching a unique experiential training and professional development program, with support from a $2-million community investment from Scotiabank, to help members of underrepresented local communities and newcomers to Canada, including refugees, build the durable skills they need to pursue their career paths.

The generous gift from Scotiabank is part of ScotiaRISE, the Bank’s 10-year, $500-million initiative that aims to promote economic resilience among disadvantaged groups. Scotiabank’s latest investment is the largest ever to the School of Continuing Studies. It will support the School’s Experiential Empowerment & Development (SEED) Initiative, which aims to reduce barriers to career advancement and income stability while contributing to Montreal and Quebec’s civil society and economies.

“On behalf of the McGill community, I would like to express our gratitude to Scotiabank for helping to make this important initiative possible,” said Principal Suzanne Fortier. “This visionary and generous support will allow the School of Continuing Studies to continue to open doors to better employment opportunities for underrepresented groups.”

Helping to remove barriers

The SEED Initiative powered by ScotiaRISE will offer participants an unprecedented opportunity to acquire a credential in the essential skills needed to thrive in a rapidly changing job market along with robust academic and student support services. The curriculum includes French and English language upskilling, personalized career coaching, practical, experiential learning, internship opportunities as well as networking with professionals and community leaders. Learners will be paired up with mentors, including Scotiabank employees, and receive job shadowing opportunities at various organizations and businesses.

“We are very proud to partner with McGill to address the barriers many face in achieving their career goals,” said Meigan Terry, Senior Vice President & Chief Sustainability, Social Impact and Communications Officer at Scotiabank. “Participants in the SEED program will strengthen work-ready skills and build greater economic resilience for themselves, their families and their communities. Through ScotiaRISE, we continue to focus on programs that enable our Bank to deliver on our purpose, for every future, and make a meaningful difference in the lives of people in our communities.”

“As part of the School’s mission, we have developed programs over the years to empower underserved and underrepresented members of the community at large,” said Carola Weil, Dean of Continuing Studies. “With the SEED Initiative powered by ScotiaRISE, we are building on our expertise in workforce development and an extensive network of local community and private sector partners to create a comprehensive approach to supporting these learners on their career paths.

“By empowering individuals to develop crucial career skills, they will be able to better take advantage of the many professional opportunities in Montreal and Quebec,” Weil added.

Starting in 2023, SEED will welcome up to 40 learners per year who will see their tuition costs covered by the Initiative. The Scotiabank gift also provides for a stipend for participants to help remove financial barriers so they can access the program.

A full-time intensive learner could complete the initiative in six to nine months, while a part-time learner might take 12 to 18 months.

The School will launch the initiative in an in-person format, but part of the funding will be used to convert the programming to online delivery to serve a wider community beyond Montreal, Weil explained.

Each year, the School of Continuing Studies welcomes more than 6,500 learners. The School hosts about 30 per cent of McGill’s Indigenous student population. Newcomers – immigrants or refugees who have arrived in the last five years – represent more than half of its student enrolment.

______

Le plus grand don jamais offert à l’École d’éducation permanente de l’Université McGill permettra d’établir un programme de perfectionnement professionnel unique pour les membres des groupes marginalisés

Un investissement de deux millions de dollars de la Banque Scotia pour aider les membres des communautés locales sous-représentées et les nouveaux arrivants au Canada, notamment les réfugiés, à acquérir des compétences essentielles

L’École d’éducation permanente de l’Université McGill lance un programme unique de formation par expérience et de perfectionnement professionnel grâce à un investissement communautaire de deux millions de dollars de la Banque Scotia pour aider les membres des communautés locales sous-représentées et les nouveaux arrivants au Canada, notamment les réfugiés, à acquérir les compétences durables dont ils ont besoin pour poursuivre leur cheminement carrière.

Ce généreux don de la Banque Scotia fait partie du programme ScotiaINSPIRE, un engagement de 500 millions de dollars sur 10 ans de la Banque qui vise à promouvoir la résilience économique des groupes défavorisés. Il s’agit du dernier investissement de la Banque Scotia le plus important de toute l’histoire de l’École d’éducation permanente. Ce financement permettra de soutenir une initiative d’autonomisation et de perfectionnement de l’École nommée le programme SEED (School of Continuing Studies Experiential Empowerment & Development initiative). Entre autres, le programme SEED vise à réduire les obstacles liés à l’avancement professionnel et à la stabilité du revenu tout en contribuant à la société civile et à l’économie de Montréal et du Québec.

« Au nom de la communauté de McGill, je tiens à exprimer notre gratitude à la Banque Scotia qui a contribué à rendre possible cette importante initiative », a déclaré la principale de McGill, Suzanne Fortier. « Ce soutien visionnaire et généreux permettra à l’École d’éducation permanente de continuer à offrir de meilleures possibilités d’emploi pour les groupes sous-représentés. »

Contribuer à lever des obstacles  

Grâce au financement du programme ScotiaINSPIRE, les participants du programme SEED auront une occasion sans précédent d’acquérir une reconnaissance de leurs compétences qui leur est essentielle pour prospérer dans un marché du travail en évolution rapide. Ils pourront aussi tirer parti d’un excellent service de soutien universitaire destiné aux étudiants. Le programme comprend une mise à niveau en français et en anglais, de l’encadrement professionnel personnalisé, de l’apprentissage pratique et expérimental, des possibilités de stage ainsi que des occasions de réseautage avec des professionnels et des leaders de la communauté. Les apprenants seront jumelés à des mentors, dont des employés de la Banque Scotia, et auront l’occasion d’observer la réalité du travail de diverses organisations et entreprises.

« Nous sommes très fiers de nous associer à l’Université McGill pour aider à lever les obstacles rencontrés par de nombreuses personnes qui cherchent à atteindre leurs objectifs de carrière », a dit Meigan Terry, première vice-présidente et chef, impact social, durabilité et communications à la Banque Scotia. « Les participants du programme SEED amélioreront leurs compétences professionnelles et développeront une plus grande résilience économique pour eux-mêmes, leurs familles et leurs communautés. Grâce à ScotiaINSPIRE, nous continuons de mettre l’accent sur les programmes qui permettent à notre Banque de réaliser sa raison d’être, pour l’avenir de tous, et de faire une différence significative dans la vie des gens de nos collectivités. »

« Dans le cadre de la mission de l’École, nous avons élaboré des programmes au fil des ans pour donner aux membres mal desservis et sous-représentés de la communauté dans son ensemble le pouvoir d’agir, a déclaré Carola Weil, doyenne de l’École d’éducation permanente. « Grâce au programme SEED propulsé par ScotiaINSPIRE, nous nous appuyons sur notre expertise en formation de la main-d’œuvre et sur un vaste réseau de partenaires communautaires et privés locaux pour créer une approche globale afin de soutenir ces apprenants dans leurs parcours de carrière.

« En donnant aux personnes les moyens de développer leurs compétences professionnelles essentielles, ils seront en mesure de mieux tirer parti des nombreuses possibilités professionnelles à Montréal et au Québec », a ajouté Mme Weil.

À partir de 2023, le programme SEED accueillera jusqu’à 40 apprenants par année qui verront leurs droits de scolarité pris en charge par le programme. Le don de la Banque Scotia fournit également une allocation aux participants pour les aider à éliminer d’autres obstacles financiers afin qu’ils puissent accéder au programme.

Un apprenant à temps plein pourrait donc terminer l’initiative en six à neuf mois alors qu’un apprenant à temps partiel pourrait le faire en douze à dix-huit mois.

L’École lancera ce programme dans un format en présentiel, mais une partie du financement servira à convertir la programmation en ligne pour desservir une communauté plus vaste au-delà de Montréal, a expliqué Mme Weil.

Chaque année, l’École d’éducation permanente accueille plus de 6 500 apprenants. Elle accueille environ 30 % de la population étudiante autochtone de McGill. Les nouveaux arrivants — immigrants ou réfugiés arrivés au cours des cinq dernières années — représentent plus de la moitié de son effectif étudiant.

 

The post Largest-ever gift to McGill’s School of Continuing Studies will establish unique professional development program for members of marginalized groups appeared first on McGill Reporter.

Article courtesy of The McGill Reporter

Article courtesy of The McGill Reporter